-

Comment et où trouver de l’aide ?

par Stéphane Cosson


Quand on fait sa généalogie, il y a des moments où on bloque. On a beau essayer et essayer encore de trouver une solution, on bloque. Il ns’y a rien à faire, on bloque. Ce blocage nous fait tourner en rond. On peut le prendre dans tous les sens, essayer de le voir sous toutes les facettes, on bloque. C’est très énervant !

Comment et où trouver de l’aide ? D’abord, pas de panique. De quel blocage s’agit-il ? Il en existe en effet plusieurs :

  • On a des problèmes de lecture d’un document.

  • On ne sait pas où chercher.

  • On est trop éloigné de nos sources de recherches.

Bref, on ne sait à qui s’adresser. Heureusement, des solutions existent.

L’aide en salle de lecture :

Vous êtes le plus souvent confronté à un problème en salle de lecture. Cela peut être une manière de trouver une piste sur un de vos ancêtres comme un seul souci de lecture. Que faire ?

Avez-vous interrogé les autres personnes en salle de lecture ? Peut-être ont-ils rencontré le même problème que vous et ils ont réussi à le résoudre ? N’hésitez pas à aller vers eux ! Ne serait-ce qu’engager la conversation avec votre voisin. Si lui ne sait pas, il pourra peut-être vous indiquer quelqu’un.

Posez aussi des questions au président de la salle de lecture. La recherche dans les documents d’archives, c’est son métier. Il ne s’y connaît peut-être pas en généalogie, mais la recherche en archives, il connaît. Donnez-lui tous les éléments en votre possession, toutes les solutions que vous avez déjà essayées (pour éviter qu’il ne vous donne une solution que vous avez déjà tentée).

L’aide auprès des associations

Peut-être vous répondra-t-on d’une manière à vous faire comprendre que la question que vous posez est une question de débutant. Pas grave ! On a tous débuté un jour ! Quelques cours de généalogie ou de paléographie peuvent vous aider durablement. Existe-t-il une association sur le secteur qui le fasse ? Ou bien les Archives Départementales ? Inscrivez-vous, cela vous permettra aussi de mettre en place un réseau, de vous découvrir peut-être des cousins généalogiques ou des personnes travaillant sur le même secteur géographique que vous. En généalogie, l’important c’est l’échange.

Adhérer à une association, cela permet aussi de pouvoir poser des questions dans leur bulletin trimestriel. Il ne faut jamais être pressé pour obtenir une réponse, surtout si la question demande un peu de recherches. L’équipe des répondants bénévoles n’est jamais très importante. Mais sait-on jamais ?

L’aide auprès d’un professionnel

Si vraiment la question est complexe, et si vous êtes prêt à mettre un de sous, un professionnel peut vous aider dans vos recherches. Il répondra exclusivement à vos demandes. Un généalogiste professionnel est une personne qui appartient le plus souvent à une Chambre syndicale. De ce fait, en prenant la carte professionnelle de l’une ou de l’autre Chambre, il est soumis à un code de déontologie. Ainsi :

  • Le généalogiste est tenu au secret professionnel, Il ne peut divulguer les données d’une étude qui ne sont pas dans le domaine public, ainsi que les noms et adresses de ses clients, sans autorisation.

  • Le généalogiste refuse ou arrête toute recherche qui aboutirait à exposer le client, ou un tiers, à un éventuel préjudice moral grave.

  • Le généalogiste se doit d’honorer le contrat passé entre lui et son client, suivant les modalités précises de ce contrat.

  • Le généalogiste se doit de mettre en oeuvre tous les moyens à sa disposition pour mener à bien la recherche qui lui a été confiée.

  • Le généalogiste se doit d’informer son client de l’éventualité de lacunes dans les archives pouvant empêcher la recherche.

  • Le généalogiste s’engage, en cas de recherches infructueuses, à donner à son client une description minutieuse et circonstanciée, des documents consultés.

  • Le généalogiste ne peut engager aucune recherche sans l’accord préalable de son client.

  • Le généalogiste se doit de rendre à ses clients des rapports de qualité.

  • Le généalogiste étant tenus à une obligation de moyen, et non de résultat, se doit de facturer toute recherche consécutive à un contrat.

Sachant tout cela, et chaque généalogiste professionnel digne de ce nom s’y soumet obligatoirement, vous pouvez trouver de l’aide auprès de lui en toute quiétude.

Une autre solution auprès d’un professionnel est d’utiliser la hotline de la généalogie : SOS Généalogie au 0 892 701 381. Elle est ouverte du lundi au samedi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Certes, elle coûte 34 centimes d’euro la minute mais parfois il vaut mieux une conversation de 20 minutes avec un des cinq professionnels qui l’a mise en place (un coût de 6 € !) que de rester bloqué bêtement.

L’aide sur Internet :

Elle existe de plusieurs manières :

Des sociétés ont mis en place un service d’entraide basé sur la mise en relation de bénévoles disponibles dans les dépôts d’Archives (départementales ou communales). Ces services peuvent couvrir la France entière.

Dans d’autres cas, la personne peut poser sa question à une Chambre syndicale ou à d’autres personnes via une newsletter.

Vous pouvez aussi appartenir à une communauté Internet. Le questionnement peut se faire, par exemple, par le biais d’un forum. Le forum est vraiment un des outils privilégiés pour échanger des messages sur une thématique ou un département précis.

Ou bien encore consulter des bases de données et mettre en place des échanges sur un nom de famille précis.

Ces dernières années, vous l’avez compris, Internet a révolutionné le secteur de la recherche généalogique, donnant littéralement accès à des milliards de données disponibles en ligne, faciles à rechercher et à faible coût. Ancestry est une des bases qui permet cela. 24.000 sources généalogiques, comprenant la plus importante base de données d’archives en ligne avec plus de 12 millions de noms, sont disponibles dès à présent à l’adresse : www.Ancestry.fr.
Le dernier logiciel destiné à créer facilement un arbre généalogique est également disponible et gratuit sur l’ensemble du site Ancestry.fr donnant la possibilité aux utilisateurs du site d’explorer leur histoire familiale en ligne, de réaliser leur propre arbre généalogique, de télécharger des photographies et de partager les informations en se connectant mondialement avec les autres utilisateurs du site.

Bref, vous le voyez, le blocage en généalogie n’est jamais définitif. Il existe toujours une alternative. Vous pouvez toujours d’une manière ou d’une autre trouver de l’aide. Alors faîtes de bonnes recherches en toute quiétude !

Newsletter

Obtenez plus d’informations sur les nouvelles fonctionnalités et collections de documents, recevez des conseils des experts, lisez des témoignages d’autres membres et bien plus.
Inscription

Newsletters récentes

Cliquez sur le lien pour afficher une newsletter

- juillet 2011
- mai 2011
- mars 2011
- janvier 2011
- décembre 2010
- octobre 2010
- septembre 2010
- août 2010
- ...plus

Commencer un arbre généalogique

Les arbres généalogiques sont parfaits pour conserver et organiser les informations trouvées.

Cliquez ici pour commencer votre arbre généalogique.