-

Ancestry

Dix erreurs fréquentes en recherche et comment les éviter
Par Terry et Jim Willard

Alfred Sheinwold, un auteur célèbre de livres de bridge a écrit : « Apprenez le plus possible des erreurs des autres. Vous n’aurez pas le temps de toutes les faire vous-mêmes. » Le principe est le même en généalogie. Au cours de nos 25 années d’enseignement et de direction d’ateliers en généalogie, nous avons observé pratiquement tous les types d’erreurs commises par les généalogistes débutants, voire les plus expérimentés. La lecture de quelques simples suggestions et de notre compte à rebours des 10 erreurs fréquentes en recherche vous évitera, ainsi qu’à tous les généalogistes, de vous laisser prendre au piège. Rappel : même si l'apprentissage à partir de ses propres erreurs peut être une méthode merveilleuse, apprendre des erreurs d’autrui est beaucoup moins pénible.


Erreur No 10
Négliger de consigner l’information dans les formulaires de généalogie normalisés

Peu importe la nature de l’information trouvée, notez-la toujours sur un formulaire de généalogie normalisé. Le but de ce type de formulaire est de vous aider à être méthodique. Bon nombre de généalogistes débutants inscrivent des renseignements sur une serviette de table, un bout de papier ou le dos d’une enveloppe, puis oublient de copier l’information à l’endroit approprié sur un formulaire ou dans un programme informatique. Les formulaires normalisés serviront de plus à ceux qui prendront la suite de votre travail. Toutefois, n’oubliez pas : qu’il s’agisse d’un tableau d'ascendance présentant cinq générations, d’un enregistrement de groupe familial ou de tout autre type de formulaire normalisé, ces documents vous guident vers de futures recherches mais ne constituent pas un produit final.


Erreur No 9
Ignorer les frères et les sœurs des ancêtres que vous retracez

Quand les débutants commencent à utiliser les tableaux à cinq générations pour entrer leurs données, bon nombre deviennent dépendants du formulaire et oublient les lignées collatérales. Lors recherches d'approche, ces individus peuvent fournir de précieux indices. En appuyant votre recherche sur un recensement, par exemple, il est possible de trouver les parents d’un ancêtre vivant avec l’un de leurs autres enfants. Non seulement vous obtiendrez le nom des parents, mais vous connaîtrez également le lieu où ils vivent, ce qui peut vous guider vers des informations supplémentaires. De plus, les lignées collatérales peuvent conduire à la découverte d'un parent qui effectue également une recherche sur la famille Souvent, ces cousins éloignés constituent la bonne filière que vous espériez.


Erreur No 8
Ne pas tenir compte du nom de jeune fille des ancêtres femmes

Beaucoup de débutants oublient tout simplement de consigner le nom de jeune fille ou le nom à la naissance des femmes dans leur recherche. Il est facile de se rappeler de nos ancêtres femmes et de leurs parents par leur nom de femme mariée, d’entrer ce nom, puis d’ignorer toute leur lignée. Même si vous n’incluez pas les lignées maternelles dans votre projet, vous devez noter les noms de jeune fille. Ils peuvent fournir un indice précieux lors de futures recherches étant donné que certaines familles donnent le nom de jeune fille de la mère comme deuxième prénom à leur fils aîné. Ce deuxième prénom peut aider à identifier le bon ancêtre quand il existe deux possibilités ou plus pour une même période et un même lieu donnés.


Erreur No 7
Croire que vous êtes parent avec une personne célèbre qui porte le même nom de famille que le vôtre

Il est tentant, pour les gens qui ont un nom de famille tel Boone or Crockett or Lincoln de croire qu’ils sont parents avec une personne célèbre généralement associée à ce nom. Puis, à partir de cette supposition, ils entreprennent leur recherche en tentant de retracer leur ascendance depuis cette personne célèbre. Cette façon de faire ne constitue pas une bonne stratégie de recherche. Au contraire, commencez par vous et remontez le temps, prouvez le lien entre chaque génération et notez l'origine de vos renseignements. Par la suite, si vous détenez la preuve de votre parenté avec cette personne, vous aurez vraiment de quoi vous vanter.


Erreur No 6
Sauter une génération

Il est commun chez de nombreuses familles de donner le même prénom à trois générations ou plus d’ancêtres masculins. Dans un tel cas, le généalogiste débutant risque d’inscrire le nom d’un père à la place du grand-père et il est ainsi facile de sauter une génération. Afin d’éviter cet écueil, prenez soin de rassembler autant de dates possible et d’analyser attentivement les faits découverts, comme les dates et les noms de lieux.


Erreur No 5
Tenir pour acquis qu’un nom de famille n’a qu’une seule graphie

Les débutants croient souvent que leur nom a toujours été orthographié de la même façon au fil des générations. Au cours de notre propre recherche nous avons rencontré plusieurs graphies du nom Willard : Willard, Wellard, Williard, Wilard, Wylerde et même Wilardo. En cherchant ce nom par ordre alphabétique dans un index, nous avons appris que chaque variante peut nous conduire à des informations là où nous nous y attendions le moins. L’un des meilleurs exercices pour les débutants est d’écrire le nom recherché de toutes les façons possibles (phonétiquement). Bien que la recherche de toutes les variantes d’un nom de famille allonge habituellement un projet de recherche, les résultats sont souvent fructueux.


Erreur No 4
Sauter aux conclusions à partir de preuve insuffisante

La généalogie est fondée sur des preuves. Si vous abordez votre recherche correctement, vous devez commencer par vous-même et reculer dans le temps, une génération à la fois. La clé de la réussite est de démontrer de façon concluante le lien entre les générations. Comme tout bon détective, vous devez réunir les preuves, analyser les faits en contexte et tirer une conclusion basée sur les faits concordants. Tirer une conclusion fondée sur une preuve insuffisante risque de mettre en jeu la validité du dossier. L'élaboration initiale d'une « théorie de travail » peut faciliter la recherche. Si vous êtes incertain quant au lien entre deux personnes, par exemple, mari/femme, parent/enfant ou frère/sœur, élaborez d'abord une hypothèse. Mais souvenez-vous que vous ne pouvez arriver à aucune conclusion sans détenir la preuve qui confirme la théorie.


Erreur No 3
Rechercher sur la mauvaise famille

Il s’agit du cas où un chercheur accepte trop facilement la supposition erronée quant à la relation entre deux personnes et poursuit sa recherche en se basant sur cette relation. Nous avons connu des exemples où une recherche étalée sur 10 générations avait été bien faite, mais faite sur la mauvaise lignée familiale. Cette erreur représente considérablement d’énergie et de temps mis à construire l’arbre généalogique de quelqu’un d’autre. Suggestion : ne procédez à la recherche d’une génération que si vous avez une preuve tangible de son lien avec la génération qui la précède.


Erreur No 2
Se fier aux données d’un arbre généalogique trouvé sur Internet

Bien qu’Internet représente une aide extraordinaire pour la recherche généalogique en donnant accès à des milliards de noms du bout des doigts d’internautes futés, c’est aussi potentiellement une source de mauvaises informations. Étant donné la facilité d’accès aux sites Internet, même une petite quantité d’informations affichées sur des sites Web publics risque d’affecter une bonne quantité de projets de recherche. Bien qu’il existe une panoplie de sources de qualité sur le Web, il est toujours conseillé de considérer toute source méconnue avec une saine dose de scepticisme. Et n'oubliez pas que trouver une information sur Internet ne garantit pas son exactitude.


Erreur No 1
Négliger de documenter vos sources

La plus grande erreur en recherche généalogique consiste à négliger de documenter où vous avez trouvé vos informations. Notre recherche individuelle ne constitue pas une fin en soi, elle fait partie d’une masse beaucoup plus importante d’informations. À un certain moment, notre recherche intègre une énorme base de données (si ce n’est déjà le cas). Des centaines de gens, voire des milliers, accéderont à nos données dans les prochaines décennies Nous leur devons une recherche exacte et des informations documentées afin d’éviter la prolifération d’inexactitudes.


Terry et Jim Willard ont animé la série télévisée Ancestors de 10 épisodes sur PBS. Ils ont recherché l’histoire de leur famille sur 15 générations, côté maternel et côté paternel.

Newsletter

Obtenez plus d’informations sur les nouvelles fonctionnalités et collections de documents, recevez des conseils des experts, lisez des témoignages d’autres membres et bien plus.
Inscription

Newsletters récentes

Cliquez sur le lien pour afficher une newsletter

- juillet 2011
- mai 2011
- mars 2011
- janvier 2011
- décembre 2010
- octobre 2010
- septembre 2010
- août 2010
- ...plus

Commencer un arbre généalogique

Les arbres généalogiques sont parfaits pour conserver et organiser les informations trouvées.

Cliquez ici pour commencer votre arbre généalogique.