-

Vous souhaitez voir apparaître cette lettre mensuelle dans votre navigateur ? Cliquez ici

Accueil Arbres généalogiques Recherche Communauté Bien démarrer Partenaires

Ancestry.fr Edition mensuelle

Ancestry.fr Edition mensuelle

N° 23 : Exclusif : Découvrez les marins et les soldats de Bretagne

Chers Abonnés,

Retour vers la Bretagne cet été, avec une importante mise à jour de notre Collection de Haute-Bretagne. Cette troisième partie est mise à la disposition des abonnés France et Monde d’Ancestry par notre partenaire l’association ABGH Parchemin, qui a constitué depuis plusieurs décennies une véritable base de données historiques coopérative 100% bretonne ! Ce nouvel ensemble de plus de 93 500 enregistrements recensant près de 170 000 noms vient enrichir notre collection de Haute Bretagne déjà forte de 7 millions de noms, diffusée en exclusivité sur Ancestry.

Peu de célébrités au rendez-vous de cette édition, si ce n’est le très jeune Surcouf, marin et corsaire, qui résume à lui seul l’intérêt de cette collection. En effet, trois domaines de recherche se détachent plus particulièrement :

Côté pratique enfin, nous ferons un point sur les Forums de votre site Ancestry.fr pour vous encourager toujours plus nombreux à vous y inscrire et à les animer.

Collection de Haute Bretagne, 3e partie

Voici donc la 3e partie de notre Collection de Haute-Bretagne, une collection à l’intérêt historique particulièrement vif tant par son ampleur chronologique — de l’an 1000 à la Seconde Guerre Mondiale — que par la place singulière tenue par les Bretons dans l’Histoire mondiale. Peuple de marins, enrôlés volontaires ou de force dans toutes les grandes expéditions, ils participent à l’aventure coloniale, à celle de la Compagnie des Indes et au Commerce triangulaire de sinistre mémoire, comme à l’épopée des corsaires et de la Course en mer. Peuple de paysans, ils payèrent un lourd tribut dans les grandes guerres modernes. Peuple d’aventuriers néanmoins fidèlement attaché à sa terre et à ses traditions, malgré les soubresauts de l’Histoire et ses révolutions.

Ancestry.fr Edition mensuelle

Dans cette édition


Le top 5 des bases

Le top 5 des bases de données françaises les plus consultées au cours du dernier trimestre :

  1. Arbres d’Ancestry
  2. Collection de Paris
  3. Collection de la Marne
  4. Collection Noblesse et Familles de France
  5. Collection des Optants

Le top 3 des bases

Les 3 dernières bases de données françaises lancées ou mises à jour sur Ancestry :


Arbres en Ligne

Recherchez un ancêtre parmi nos 17 millions d’arbres généalogiques en ligne.
Recherchez dans
les arbres >


Le Renard, dernier bateau armé par Robert Surcouf. Photo originale : Remi Jouan

Les Marins de Haute-Bretagne de 1711 à 1907

Peu de populations ont été aussi bien documentées que celle des marins, et particulièrement des marins des ports de Bretagne : l’honneur en revient à Colbert, qui le premier mit en place l’Inscription maritime, pour les besoins de la Marine Royale et la protection du commerce naval alors en plein essor contre les puissances concurrentes, notamment l’Angleterre et la Hollande.

Avant 1699, le recrutement de la Royale se fait selon la pratique dite de « la Presse », qui consiste tout simplement à réquisitionner de gré ou de force dans les ports marins professionnels et professions navales (voiliers, charpentiers, cordiers...) dont a besoin la marine du roi. Colbert a l’idée d’institutionnaliser et de rationaliser le système, en liant l’exercice de la profession de marin de commerce à celle de l’enrôlement sur les listes de la Marine royale et au service par roulement sur les bâtiments du roi.

L’inscription maritime nous dévoile ainsi une quantité de renseignements de première importance sur nos ancêtres marins. On découvre la date de naissance ou l’âge de la filiation, le nom de l’épouse, le nombre d’enfants, la description et l’état physique, le grade et la fonction, les marques honorifiques et les punitions, le nom des bateaux et leurs destinations !

Les relevés de notre collection proviennent de la façade nord des côtes de la Bretagne ainsi que de Rennes. Ils regroupent des marins nés entre les années 1700 et 1900, en majorité issus des cinq départements bretons bien qu’un nombre non négligeable soit né ailleurs, dans les ports comme Toulon, Marseille, Granville... et même Paris !

En effet, première région maritime de France, la Bretagne recense en 1787 un tiers des effectifs nationaux, soit 22 000, et en 1887, les trois quarts, soit 86 000 sans compter les retraités. Après 50 ans, un marin se voit dispensé de service et perçoit de l’État une demi-solde, une des raisons des succès de l’Inscription maritime auprès des marins bretons, qu’ils soient patrons-propriétaires ou simple matelots, marins professionnels ou paysans enrôlés pour la saison et qui repartent aux champs pour les récoltes.

Robert Charles Surcouf Robert Charles Surcouf

Les Marins de Haute-Bretagne seront de toutes les grandes aventures navales : la Guerre de Course contre l’Angleterre comme le jeune Robert Charles Surcouf, enrôlé comme matelot de 3e classe à 17 ans ; les expéditions scientifiques qui se développèrent avec la création de l’Académie de marine en 1752 ; la guerre d’indépendance américaine à l’image de Armand-Charles Tuffin, marquis de La Rouërie...


Les Soldats de Haute-Bretagne de 1870 à 1945

Bien que moins renseignés que les registres de la Marine, les registres de conscription relevés dans notre Collection constituent cependant une source précieuse de renseignements sur les militaires Bretons de la Guerre Franco-Prussienne de 1870 à la Seconde Guerre Mondiale.

Instaurée par la Loi Jourdan du 19 fructidor de l’an VI qui dispose que « Tout Français est soldat et se doit à la défense de la patrie », la Conscription est le pendant terrestre de l’Inscription Maritime. Le recrutement des hommes pour l’armée répond alors aux besoins de la défense des frontières du pays, qui est le plus grand et le plus peuplé d’Europe à l’époque, et bientôt aux guerres de conquête napoléoniennes et du Second Empire. Mais son fonctionnement perçu comme injuste — tirage au sort et pratique du « remplacement » — est à l’origine de nombre de troubles comme le soulèvement des Chouans (voir notre collection des Guillotinés de la Terreur).

La base intégrée à la Collection de Haute Bretagne recense les militaires suivants :

  • Conscrits levés par commune, dans le département d’Ille et Vilaine.
  • Conscrits du 13ème régiment d’infanterie légère de 1800 à 1815.
  • Soldats de l’Empire (principalement levés en Ille et Vilaine).
  • Légion d’Ille et Vilaine de 1815 à 1820.
  • Mobilisés des Armées de Bretagne et de la Loire et soldats décédés à l’hôpital de Redon (notamment des soldats du camp de Conlie). Guerre de 1870.
  • Militaires et civils inscrits sur les monuments aux morts d’Ille et Vilaine, une source inestimable de 30 000 noms pour l’histoire contemporaine de nos ancêtres ;
  • Cette base contient également un recensement des Mobilisés du département de l’Yonne de la Guerre de 1870.

Pour aller plus loin dans vos recherches :

Demandes de passeport, Ille-et-Vilaine, France, 1926 à 1946
Issues des fonds de la préfecture, voici plus de 2400 demandes de passeports, une source inédite pour quiconque cherche à retrouver la trace d’un ancêtre voyageur, sur une période d’intenses migrations qui couvre la crise mondiale des années 1930 et la 2e Guerre Mondiale, à rapprocher de nos collections sur les candidats à l’immigration américaine, ou les listes de passagers des traversées transatlantiques.

Les Forums d’Ancesty.fr

C’est l’été, et il est compréhensible que de voir votre ferveur généalogique s’assoupir un peu dans la torpeur estivale... Profitez-en donc pour échanger avec vos pairs grâce aux Forums d’Ancestry.fr : classés par zones géographiques (plus une catégorie « divers »), ouverts à tous, ils sont une mine pour qui sait appliquer le principe sacro-saint des forums : partager ses informations pour en glaner d’inédites. Une règle d’or : vérifier qu’un fil de discussion ou une contribution n’existe pas déjà avant de lancer un nouveau sujet.

La plupart des régions connaissent une activité moyenne, avec en général deux à trois cent fils de discussion pour le double de messages recensés. Une mention spéciale aux forums consacrés aux provinces blessées d’Alsace et de Lorraine, dont l’histoire frontalière génère une activité bien légitime, avec plus de vingt fois plus de fils de discussion et de messages pour chacune de ces régions. Au contraire, les forums consacrés à l’Outre-Mer présentent une activité en moyenne plus faible, alors même que l’histoire récente et contemporaine de ces régions pourrait bénéficier d’échanges plus nombreux. Alors, à vos claviers, échangez, échangez, et contribuez à enrichir notre base généalogique commune !

La plupart des régions connaissent une activité moyenne, avec en général deux à trois cent fils de discussion pour le double de messages recensés. Une mention spéciale aux forums consacrés aux provinces blessées d’Alsace et de Lorraine, dont l’histoire frontalière génère une activité bien légitime, avec plus de vingt fois plus de fils de discussion et de messages pour chacune de ces régions. Au contraire, les forums consacrés à l’Outre-Mer présentent une activité en moyenne plus faible, alors même que l’histoire récente et contemporaine de ces régions pourrait bénéficier d’échanges plus nombreux. Alors, à vos claviers, échangez, échangez, et contribuez à enrichir notre base généalogique commune !

Toute l’équipe d’Ancestry vous souhaite un mois d’août aussi radieux que studieux.

Cordialement,
L’équipe Ancestry.fr



Newsletter

Obtenez plus d’informations sur les nouvelles fonctionnalités et collections de documents, recevez des conseils des experts, lisez des témoignages d’autres membres et bien plus.
Inscription

Newsletters récentes

Cliquez sur le lien pour afficher une newsletter

- juillet 2011
- mai 2011
- mars 2011
- janvier 2011
- décembre 2010
- octobre 2010
- septembre 2010
- août 2010
- ...plus

Commencer un arbre généalogique

Les arbres généalogiques sont parfaits pour conserver et organiser les informations trouvées.

Cliquez ici pour commencer votre arbre généalogique.